Son Look

Un gros nounours à l'allure débonnaire

 Ferrand6

 

 Lorsque l’on voit un Bobtail, on comprend sans peine ce qui a pu attirer autant d’amateurs vers ce gros nounours à l’allure débonnaire. Facilement identifiable par son pelage hirsute qui le rend plus impressionnant, il n’est pas pour autant un géant. Le mâle mesure plus de 61 cm centimètres au garrot et accuse en moyenne 40 kilos sur la balance. Sa morphologie particulière mérite qu’on s’y attarde, même si on ne la distingue qu’avec peine sous cette épaisse fourrure. La tête est plutôt forte, avec un crâne volumineux aux solides mâchoires et avec un nez carré orné d’une grosse truffe noire. L’ossature est forte, avec une partie postérieure du corps plus puissante que l’avant. Cette particularité est encore accentuée par un toilettage particulier lors des expositions canines. C’est un chien compact, qui ne paraît ni haut sur pattes ni long de corps et qui vu de profil s’inscrit parfaitement dans un carré. Le fait qu’il n’a pas de queue le rend évidemment encore plus compact. Tous les bobtails naissent avec une queue, que l’on coupe au plus court dans les trois à quatre jours qui suivent la naissance. Notons qu’avec la nouvelle législation Européenne interdisant la coupe des queues et des oreilles, on rencontre de plus en plus de Bobtails arborant un magnifique appendice caudal terminé par un pompon blanc. En fin de compte, son pelage cache moins ses caractéristiques qu’il ne les accentue. Son standard (description de l’idéal, s’il en est un) indique trois teintes de base : le gris, le grisonné et le bleu. Du point de vue héréditaire, ce sont en effet trois teintes différentes mais qui donnent à l’oeil un aspect tout à fait semblable.

 

Une peluche à entretenir régulièrement

 

Certaines particularités, comme le chiot qui naît noir et qui devient peu à peu gris, ou des yeux vairons (de couleurs différentes) voire bleus sont autant d'indices que les bobtails ont des teintes génétiquement diverses. Ce gris se tient sur le corps et sur l’arrière-main alors que la tête, le cou, les membres antérieurs ainsi que le ventre sont blancs. On peut observer des variations d’un individu à l’autre mais dans l’ensemble, on a l’impression d’un chien aux 2/3 gris depuis les épaules jusqu’à la croupe. Il peut exister des marques grises sur la partie blanche, mais les taches blanches dans la partie grise sont à proscrire, sauf pour les chaussettes aux pattes arrière. 
La texture et l’implantation du poil sont enfin d’une grande importance : il doit être bien rêche au toucher et hirsute. Il est très dense, au point qu’il est impossible de découvrir la peau et en même temps d’une bonne longueur. Les membres ont l’apparence de larges poteaux, et on distingue à peine les yeux, museau et oreilles au milieu de ce système pileux développé. A vrai dire, cette apparence de peluche est entretenue par des soins réguliers. Livré à eux-mêmes, les poils s’emmêlent et feutrent en mèches et en plaques, et là, c'est au chapitre du toilettage que nous nous retrouvons.