Historique

Ses origines sont incertaines...

 

On sait très peu de choses au sujet des ancêtres du Bobtail. On avance plusieurs hypothèses selon lesquelles des Mâtins romains et celtes, le Lévrier écossais, le Chien de Brie, le Berger des Pyrénées, le Labrit et même des chiens de bergers d’Europe de l’Est à poil long seraient des ancêtres du Bobtail que nous connaissons aujourd’hui.
Les antécédents français du Bobtail sont tout à fait plausibles, vu les nombreux échanges effectués très tôt entre la France et l’Angleterre.
Au XIIe siècle, les possessions anglaises sur le territoire de France étaient loin d’être négligeables et représentait environ un tiers de la France d’aujourd’hui !
Dès cette époque, des Bergers pyrénéens, des Labrits et autres chiens de bergers à poil long ont donc pu être ramenés en Angleterre.
Vint ensuite la guerre de Cent Ans dont les mouvements de troupes ont très certainement contribué à des importations.
A propos d’une éventuelle influence des Mâtins italiens, il faudrait remonter à la période où les Romains partaient à la conquête des îles britanniques. Ils restèrent maîtres de la Grande-Bretagne (et surtout du sud de l’Angleterre) jusqu’au Ve siècle. Ce qui pourrait expliquer un apport de sang italien, mais dans quelles proportions ?
Il est une autre possibilité, si l’on tient compte des Grandes Invasions du début du Moyen-Âge (entre autres, des Saxons en Grande-Bretagne ; des Huns et des Goths sur le continent). On peut imaginer bon nombre de croisements entre les chiens qui les accompagnaient et ceux des pays traversés. Si l’on part du principe que le Bobtail est issu de chiens venus de France, et plus particulièrement du bassin d’ Aquitaine, il n’est pas exclu qu’il soit un amalgame de chiens celtes, italiens, hongrois, français et anglais !
Les hypothèses précédemment citées laissent à penser qu’une parenté française n’est pas impossible. Toutefois, si le Bobtail que nous connaissons aujourd’hui possède de lointains ancêtres étrangers, la race elle-même n’a pu se développer que grâce à des chiens locaux, précisément du sud de l’Angleterre.
Dans le doute, il nous faut admettre que les origines du Bobtail demeurent incertaines.

 

Bobtail ou queue écourtée

L’Old English Sheepdog (ou vieux chien de berger anglais) n’était pas à l’origine le chien de compagnie qu’il est devenu aujourd’hui. Il gardait la ferme et ses habitants, et les éleveurs de bétail se l’étaient adjoint comme conducteur des troupeaux. Son gabarit imposant, son dynamisme et son courage en faisaient un auxiliaire précieux, dont la particularité résidait en une queue écourtée. Le terme "Bobtail", n’est pas spécifique à la race : d’autres chiens de travail qui ne ressemblaient pas forcément à l’Old English Sheepdog, et dont la queue avait été amputée, furent qualifiés de "Bobtailed" ; mais ce terme, également utilisé à propos de certains chevaux, devint bientôt partie intégrante du nom : Old English Bobtail (ou Bobtailed) Sheepdog. A la fin du XVIIIe siècle, on mentionnait que des chiens sans queue étaient chargés de conduire boeufs et moutons sur les routes. 

   
Pourquoi leur écourtait-on la queue ? On a dit que ces gros chiens étaient ainsi exemptés de la taxe redevable pour la possession de tout mâtin affecté à la garde des maisons. En fait, il manque des documents historiques corroborant cette version. En voici une autre : tout  au long de leur chemin, ces chiens devaient être régulièrement pris à partie par leurs congénères locaux ; pour éviter à la queue et aux  oreilles, très vulnérables, de saigner énormément à la suite de ces rencontres, les écourter constituait une bonne précaution. Voilà une  autre explication assez plausible.
Avec l’avènement du chemin de fer, les rudes conducteurs de troupeaux sur routes risquaient de disparaître. A l’époque peu de bergers  se préoccupaient des manifestations canines qui se développaient à la fin du XIXe siècle. Ajoutons aussi que leur travail très prenant ne  leur en laissait pas le loisir.
Heureusement, la cynophilie débutait et se préoccupa de sauver ce type de chien traditionnel. On note qu’en 1873, trois spécimens de  bobtail firent leur apparition à l’exposition canine de Birmingham.

 

 

Parmi les premiers Old English Sheepdogs, on retiendra un mâle né vers 1883 et nommé "Wall-eyed Bob". Il naquit anoure (sans queue) et fut exposé avec succès. Il appartenait respectivement à Mr J. Thomas (qui contribua grandement au lancement de l’élevage du Bobtail aux Etats-Unis), puis à Mrs Fare Fosse. De Bob, on remarque Wall-eyed Flo ; comme son père, elle possédait deux yeux bleus, particularité très appréciée par les fermiers de l’époque. A la suite de Wall-eyed Bob, de nombreux chiens virent le jour chez Mrs Fosse, propriétaire de l’affixe "Weather" : Ch. Fair Weather, Ch. Rough Weather, Glorious Weather, etc...
Le Dr Edwardes-Ker produisit, en mai 1887, un Bobtail qui allait être à la base de toutes les lignées du début du XXe siècle : Sir Cavendish (Sir
Caradoe x Dame Ruth). On dit de lui qu’il fût l’un des meilleurs Bobtails de son temps. De sa mère, il aurait hérité d’une queue naturellement courte. Sir Cavendish fut le mâle fondateur de la célèbre lignée "Watch".

 

Sir  Cavendish

Wall Eyed Bob

 

Le Old English Sheepdog Club fut fondé en 1888 par Sir Humprey de Trattford, qui en fut également le Président jusqu’en 1911. Le club en a aussi arrêté les points caractéristiques de la manière suivante (extrait de Races de Chiens du Comte de Bylandt - 1897).

 

Un premier standard en 1888

SKULL (Crâne) Capacious, and rather squarely formed, giving plenty of room for brain power. The parts over the eyes shouldbe well arched and the whole well covered with hair. Ample ou spacieux et plutôt carré dans sa forme, laissant un grand espace pour le développement de la cervelle. Le dessus des yeux doit être bien arqué et le tout bien fourni en poil.

JAW (Museau) Fairly long, strong and truncated ; the stop should be defined to avoid a Deerhound face.
Relativement long fort, carré et tronqué. Le stop doit être bien défini pour que la tête n’ait pas l'aspect d’un Deerhound.

EYES (Yeux) Dark or wall eyes are to be preferred.
Les yeux sombres ou vairons sont préférés.

NOSE (Nez) Always black large and capacious. Toujours noir, large et spacieux.

TEETH (Dents) Strong and large, evenely placed and level in position.
Fortes et larges, uniformément placées et positionnées de niveau.

EARS (Oreilles) Small and carried flat to the side of the head, coated moderately.
Petites et portées à plat sur les cotés de la tête, modérément fournies en poil.

LEGS (Jambes) The forelegs should be dead straight. with plenty of bone, removing the body a medium height from the ground without approaching legginess; well coated all round.
Les pattes avant devraient être très droites, avec beaucoup d’ossature, mettant le corps à une hauteur moyenne, sans qu’il ait l’air d’être haut sur pattes. Les jambes devraient être amplement fournies en poil.

FEET (Pieds) Small, round toes well arched, and pads thick and round.
Petits, ronds avec les orteils bien arqués. Les coussinets épais et ronds.

TAIL (Queue) Puppies requiring docking should have the operation performed within a week from birth,preferably within four days.
Les chiots qui en ont besoin devraient avoir la queue coupée, l’intervention devrait être faite dans la première semaine après la naissance, de préférence dans un délai de quatre jours.

NECK AND SHOULDERS (Encolure et Epaules) The neck should be fairly long, arched gracefully, and well coated with hair; the shoulders sloping and narrow at the points, the dog standing lower at the shoulders than at the loin.
L’encolure devrait être relativement longue, harmonieusement arquée et bien couverte de poil, les épaules bien angulées et les pointes des omoplates très proches l’une de l’autre, le chien devrait être moins haut à l’avant qu’à l’arrière.

BODY (Corps) Rather short and very compact, ribs well sprung, and brisket deep and capacious. The loin should be very stout and gently arched, while the hind quarters should be round and muscular, and with well-let-down hocks, and the hams densely coated with a thick, long jacket in excess of any other part.
Relativement court et compact, avec les côtes bien cintrées, la poitrine bien large et bien descendue.
Les reins devraient être larges et légèrement arqués. L’arrière main ronde et musclée, le jarret bien angulé et le grasset couvert d’une fourrure bien dense plus fournie que le reste du corps.

COAT (Fourrure) Profuse and of good hard texture; not straight, but shaggy and free from curl. The undercoat should be a waterproof pile when not removed by grooming or season.
Abondante et d’une texture très dure ; pas droite mais ondulé et sans boucle. Le sous poil devrait être épais et imperméable. Sauf après le brossage ou pendant la mue.

COLOUR (Couleur) Any shade of grey, grizzle, blue or blue merle, with or without white markings, or in reverse: any shade of brown or sable to be considered distinctly objectionable and not to be encouraged.
Toutes, teintes de gris, grisâtre, bleu ou bleu merle, avec ou sans taches blanches, ou le contraire ; toutes teintes de brun ou sable ne sont pas admissibles et ne devraient pas être encouragées.

HEIGHT (Hauteur)Twenty-two inches and upwards for dogs, slightly less for bitches. Type, symmetry and character of the greatest importance, and on no account to be sacrificed to size alone.
Vingt-deux pouces (56 cm) et plus pour les mâles, un peu moins pour les femelles. Type, balance et caractère sont de la plus haute importance et ne devraient jamais être sacrifiés à la simple taille.

GENERAL APPEARANCE (Apparence Générale) Astrong, compact -looking dog of great symmetry, absolutely free of legginess or weazleness, profusely coated all over, very elastic in its gallop, but in walking or trotting he has a characteristic ambling or pacing movement, and his bark should be loud with a peculiar pot casse ring in it. Taking him all round, he is a thick-set, muscular, able-bodied dog, with a most intelligent expression, free of all poodle or Deerhound character.
Un chien fort, compact, d’une grande harmonie et balance, une absence complète d’un aspect haut sur patte ou décharné, abondamment fourni en poils, avec un galop très élastique et souple, mais à la marche ou au trot, il présente un mouvement caractéristique d’amble.

Ce standard était accompagné d’une échelle de points à attribuer à chaque poste :

Tête 5
Yeux 5
Nez 5
Dents 5 
Oreilles 5
Couleur 10
Jambes 10
Mâchoire 10
Encolure & Epaule 10
Robe 15
Corps & Arrière main 20
Total = 100

Nous ne savons pas si les juges ont utilisé ce tableau, parce que ce n’est pas dans les habitudes des juges d’aujourd’hui et qu’il est évident que cette notation est très restrictive pour les juges qui n’ont peut-être pas tous les mêmes goûts.

Le cheptel national du Bobtail a souffet durant la Première Guerre Mondiale, du fait des restrictions alimentaires. Néanmoins, le Bobtail s’avéra être un auxiliaire précieux, démontrant ses nombreuses aptitudes et une grande polyvalence. C’est à cette époque, qu’accompagnant les troupes britanniques, que le Bobtail fit des amateurs en France telle Mme Oscar Levy d’Enghien-les-Bains, qui produisit sous l’affixe «de Montmorency», notamment à partir de deux chiens importés : Concordia’s Lucky Lass et Ch. Concordia’s White Prins.

 

Plusieurs révisions du standard ont été effectuées depuis 1888, le dernier en vigueur date de 2012.

Logobcf