Agility

Bobtail agility

 

L'Agility est une discipline ouverte à tous les chiens. Elle consiste à leur faire négocier divers obstacles dans le but de mettre en valeur leur intelligence et leur souplesse. Il s'agit d'un jeu éducatif et sportif qui favorise leur bonne intégration dans la société. Cette discipline implique une bonne harmonie entre le chien et son maître et aboutit à une entente parfaite de leur équipe ; il est donc nécessaire aux participants de posséder les bases élémentaires d'éducation et d'obéissance.

L'agility est une discipline qui complète parfaitement l'éducation car elle permet d'apprendre en s'amusant. Par ailleurs, c'est aussi un véritable sport qui nécessite un apprentissage encadré et progressif en partenariat avec un moniteur diplômé et d'expérience, afin d'éviter diverses erreurs difficile à corriger par la suite.

Dans les équipes confirmées, le chien évolue avec célérité sur le parcours et son maître ne le contrôle plus qu'avec des instructions vocales ou grâce au langage corporel. L'équipe cynophile doit faire preuve d'une grande complicité et le maître fait appel à une obéissance parfaite de son compagnon. En compétition, la précision et la vitesse sont très importantes. En effet, le franchissement des obstacles répond à des règles bien codifiées susceptibles d'entraîner des pénalités. La vitesse ne rentre en jeu qu'à égalité de pénalités, et l'adresse doit primer sur la vitesse : c'est un sport d'adresse avant d'être un sport de vitesse.

 

Origine de l'activité :

En 1977, John Varley, membre britannique du comité organisateur, souhaite créer un programme de démonstration susceptible de distraire le public de la plus grande exposition canine mondiale, dite la Crufts, qui se déroule à Birmingham, Angleterre.

La réflexion et le travail de plusieurs clubs canins aboutissent en 1978 à une démonstration d'agility, activité ludique et sportive adaptée du jumping pour les chevaux. Cette démonstration est suivie d'un 1er championnat en 1979 remporté par le Border collie Conny Cluff.

Les américains de l'United States Dog Agility Association (USDAA), membres de l'International Fédération of Cynological Sport (IFCS) devancent les français en 1986.

En France, le 1er janvier 1988, la Société Centrale Canine approuve un projet de règlement. Une sous-commission est alors chargée de la diffusion de l'activité. Elle organise le 1er championnat de France en 1989 lors de l'exposition canine de Longchamp. La création de la Commission Nationale d'Education et d'Agility (C.N.E.A.), aujourd'hui Commission Nationale d'Education et d'Activités Cynophiles (C.N.E.A.C.), en 1991 et la délivrance d'une licence aux compétiteurs participent enfin à la stabilisation de l'agility.

 

Catégories d'évolution de chiens en concours :

En France, on trouve quatre catégories de chiens. La France a ajouté au règlement de la Fédération Cynologique Internationale (F.C.I.) une quatrième catégorie (D), pour permettre à tous les chiens de pratiquer l'agility en compétition.

Chaque chien, en fonction de sa taille, devra concourir dans les catégories suivantes :

  • A = chien de moins de 37 cm au garrot,
  • B = chien de 37 cm et moins de 47 cm,
  • C = chien de 47 cm et plus,
  • D = chiens molossoïdes, peu véloces.

 

Le règlement international ne compte, lui, que trois catégories :

  • Catégorie "S" (Small) pour les chiens plus petits que 35 cm au garrot,
  • Catégorie "M" (Medium) pour les chiens de 35 cm à moins de 43 cm au garrot,
  • Catégorie "L" (Large) pour les chiens de plus de 43 cm au garrot.

La hauteur des sauts est plus élevée qu'en France.

Le Berger Anglais Ancestral évolue en catégorie "C" en France et est en "L" au niveau international.

 

Les obstacles :

 Les obstacles à zone :

Le chien doit poser au moins une patte dans la zone.

     - La passerelle ou la poutre : elle est composée d'une montée, d'un plat et d'une descente.

     - La palissade ou "A" ou "le toit" : une montée et une descente.

     - La bascule ou la balançoire.

Les sauts :

     - Les haies simples : leur hauteur est de 60 cm.

     - Le saut en longueur : les barres au sol sont placées en ordre croissant avec une différence de hauteur d'environ 10 cm, la plus haute placée à l'arrière.

     - Le viaduc ou "le mur" : panneau plein comprenant 1 ou 2 ouvertures en forme de tunnel. Sur la partie supérieure du mur sont posés des éléments amovibles en forme de tuiles.

    - les haies doubles ou Oxer.

     - Le pneu.

Les autres obstacles :

     - Le slalom : 10 ou 12 poteaux. L'intervalle entre chaque poteau est de 60 cm.

     - Le tunnel rigide : il est flexible ; cela permet de former une ou plusieurs courbes.

     - Le tunnel souple ou "chaussette" : Entrée en arceau rigide. Sortie en matériau souple.

 

Le règlement de l'Agility en Images (cliquez sur l'image) :

Reglementimages

 

Calendrier des concours : AGILITY_2018

-------

Plusieurs bobtails pratiquent en loisir ou en concours.

Pour s'engager à un concours, il faut appartenir à un club pratiquant l'Agility, avoir une licence valide, et avoir réussi le C.A.E.S.C. (ou le C.S.A.U.) et le Pass Agility.

Règlement PASS Agility